Tag Archives: You will never know

Sad sunday

27 Nov

Alors voila le weekend se termine et la folie va retomber pour que se remette en place la routine du quotidien, le métro-boulot-dodo. Aujourd’hui, j’ai envie de revenir à ce qui m’a fait créer ce blog il y a presque un mois, l’envie de m’échapper, de me confier à un public invisible, voir absent, dire ce que j’ai pas réussi à dire ce weekend, ce que j’aurai aimé et qui ne s’est pas produit.

Pour bien raconter mon « problème » du weekend, il faut commencer par le commencement. Depuis quelques semaines, j’ai une fille en tête, on se parle à distance, avons des soirées différentes et pas l’occasion de se voir, nos amis en commun étaient partis pour un voyage de plusieurs semaines. En gros rien n’allait dans le bon sens, cette semaine nos amis en commun sont rentrés, une première soirée a été organisé, je ne savais pas qu’elle serait là, je n’étais pas très motivé, je n’y suis pas allé. Le lendemain, elle m’a fait part de sa déception de ne pas m’avoir vu.

A ce moment là, je savais que la soirée de samedi pouvait être la bonne, l’anniversaire d’un ami, tous nos amis seront là, ambiance festive, désinhiber par les bulles nous pourrions nous parler franchement laisser ressortir nos sentiments à la surface. Entre temps d’autres soirées passèrent, l’after du jeudi, une crémaillère le vendredi, à chaque fois les mêmes remarques, on me parlait d’elle, « il y a moyen… », « tu devrais… », « tu penses quoi d’elle ». Tous le monde me poussent vers elle et moi je ne leur dis rien, je prends sur moi et me décharge ici.

La soirée de vérité est arrivée. On était samedi soir, je suis arrivé avant elle sur place, elle m’a envoyé quelques messages dans la journée, personne ne le sait ni mes amis, ni les siens. Je trouve ça drôle, ça renforce ce que je pense, elle doit aussi être attiré. Elle finit par arrivée avec 2 de ces amis une heure plus tard. Elle est magnifique, sur des talons très jolie avec un dos nu et un pantalon qui mettent en avant son physique. On se parle un peu, une discussion démarre autour des amis qui racontent leurs vacances. La soirée démarre vraiment, les gens bougent, le volume de la musique monte, je me retrouve à parler avec elle, mais nous ne sommes jamais seuls, il y a vraiment trop de monde à cette soirée!

Un ami qui ne connaît pas trop nos amies, me pose quelques questions, je lui avoue rapidement laquelle est ma préférée. J’étais obligé durant toute la conversation que l’on a eu, elle me jetait des regards, et il l’a vu. Le pire n’est pas là, on continue la conversation dans une autre pièce, nous parlons de tout et de rien, il me dit qu’il a une copine célibataire qui habite près de chez moi, je fais mine de m’intéresser pour ne pas paraître suspect. Il m’a montré des photos d’elle, son faebook et a même envoyé une photo qu’il a pris malgré mon désaccord. Tout ça s’est déroulé juste à côté de cette fille qui me fait craquer. Je l’ai vécu très mal…

Quelques heures plus tard, nous n’avons pas vraiment pu nous rapprocher, étant toujours dérangés et la situation se recréer, une amie qui vient de la rencontrer vient me parler d’elle. Je ne lui avait rien dit, elle me demande pourquoi je ne tente rien avec elle, me vantant ses qualités que j’avais déjà remarquées. Je suis une nouvelle fois contraint de dire qu’effectivement je la trouve attirante. J’essaye d’être le plus light possible sur mes explications.

La nuit continue, elle fatigue, beaucoup de mecs de la soirée vont la voir, je suis déçu de ne pas pouvoir plus parler avec elle seul. On arrête pas d’échanger des regards, une de nos amis en commun, une de ces meilleurs amies à vrai dire, s’en aperçoit. Elle même qui depuis des semaines me pose plein de questions sur ce que je pense de cette fille. Je crois qu’elle a vu quelques choses, j’ai eu beau lui dire que je n’avais rien à lui dire à ce propos, elle ne m’a pas cru. Avant elle avait des doutes, maintenant elle est certaine. Elle m’a assuré qu’elle ne lui dirait rien.

La soirée se termine, le soleil va bientôt se lever sur Paris, il est un peu plus de 6h du matin, je dois partir, elle part en même temps que moi, je n’ai pas vraiment eu le temps de lui dire au revoir, son taxi étant arrivé. De toute façon nous n’étions pas encore seul, un ami de banlieue rentrant passer la nuit chez moi. Aujourd’hui, je ne pense qu’à ce qu’il s’est (pas) passé hier, pour accroître encore plus mes regrets, on s’est parlé par message interposé toute la journée. J’ai trop hâte de la revoir, et surtout de pouvoir passer un peu de temps avec elle, juste nous 2!

Le hasard est censé faire bien les choses, la seule chose qu’il a fait de bien est de mettre « You will never know » de Imany en lecture sur le mode aléatoire d’itunes pendant que je faisais cet article.

Demain, une nouvelle semaine commence, mes espoirs sont toujours là, laissons le hasard faire les choses…

Publicités