Tag Archives: rencontre

Pourquoi ai-je grandi si vite?

14 Nov

Pourquoi ce titre racoleur? Alors voila, j’ai quelques nouvelles de ma rencontre de ce week-end, j’en apprend beaucoup. Elle est plus âgée que moi, je m’en doutais, j’en étais presque certain même, je lui donnais 2-3ans de plus que moi, j’apprends qu’elle en a 6 de plus. J’ai pris cette drôle d’habitude de sortir avec des filles plus âgées, en même temps, les filles de mon age sont généralement étudiantes alors que je travaille déjà depuis quelque temps. Et oui j’ai passé quelques classes étant jeune, on peut penser que c’est génial. Sur le papier, ça l’est, en vrai beaucoup moins, j’ai grandi avec des gens toujours plus âgé que moi qui n’avaient donc pas les mêmes priorités, aujourd’hui, je rencontre parfois des gens de mon age, on a pas les mêmes priorités, je me sens mieux avec des filles dans les âges de mes amis, 2-3 ans de plus que moi.

Le problème de sortir avec des filles plus âgées que soit est principalement au niveau du passé, j’ai trop souvent un passé moins fourni. Je n’ai pas plusieurs histoires longues derrière moi. Le fait d’avoir pas mal bougé pour mes études n’a pas aidé. Revenons-en au sujet de base, cette fille, après avoir parlé avec elle à froid, j’en ai appris beaucoup, elle est donc en couple fiancé avec un enfant. Ça me semble hallucinant après ce que l’on a vécu (on faillit vivre plus exactement), je lui ai redemandé ce qu’elle avait pensé de la soirée, même à froid, elle me dit que je lui ai plu et qu’elle aurait aimé aller plus loin. Les statistiques disent que de plus en plus de filles sont prêtes à tromper les hommes, je trouve ça moche, c’est mon côté romantique.

Je n’ai plus envie de la revoir, ce qui m’étonne c’est que je n’ai rien vu venir, j’ai pas plus de respect pour les personnes qui trompent leur moitié, que pour ceux avec qui elles les trompent. Ce week-end, j’aurais pu rejoindre cette catégorie. L’adultère est-il devenu si banal? J’espère que non. Le futur me le dira, en attendant ça m’a libéré l’esprit, je n’ai plus que les bons côté de mon weekend en tête, malgré tout ce que j’ai appris sur elle, j’ai toujours un bon souvenir.

Publicités

La campagne ne me repose plus

13 Nov

Aujourd’hui, fin de weekend à la campagne, comme beaucoup de monde j’ai profité du break de 3 jours que nous a offert le 11 novembre pour partir me mettre au vert. Ayant grandi dans une petite ville de province, j’y retourne pour voir ma famille et mes amis d’enfance. Et oui je fais parti des nombreux parisiens d’adoption, je suis né en province puis re-né à Paris.

Donc comme tout passage dans ma région natale, je vois mes amis d’enfance avec qui j’ai gardé le contact. Pour la plupart, eux-aussi ont quitté notre région, pour Paris pour beaucoup d’entre eux. Sans raison apparente, on se voit plus souvent là-bas qu’à Paris, c’est assez étrange. On en est même à se synchroniser sur les trains pour les retours.

Le samedi soir s’organise, on part boire un verre dans un bar que l’on fréquentait quand nous étions dans la région. Comme tout groupe d’amis d’enfance, on a pris des horizons très différents. L’une de mes amis est venue avec une de ces amis. Une fille pas dans mon style au premier regard, elle est blonde et grande, un peu plus que moi donc plutôt difficile à vivre, des yeux bleus clairs tendant sur le gris, un physique parfait. Mais, il y a un Mais, depuis quelques mois, et une histoire difficile que je vous raconterai plus tard, j’ai beaucoup de mal avec les blondes. Être avec une blonde me remémore trop de souvenirs.

A la sortie du bar, je ne lui avais presque pas parlé, je n’en avais pas vraiment envie aussi. Comme le groupe s’est allégé pour continuer la soirée dans une discothèque toute proche, on s’est mis à se parler. Elle n’es pas du tout le genre de fille que je fréquente habituellement, par habituellement je veux bien sur dire à Paris. Elle est très intéressante, on rigole beaucoup. Je vois rapidement que je lui plais. Après avoir passé pas mal de temps à parler, elle m’emmène danser, on est rapidement très proche. Elle se colle, se frotte à moi, j’en joue aussi. On a tout les 2 très envie de s’embrasser.

J’ai tout fait pour ne pas que ça soit possible. Je sais ça peut paraître bizarre, mais j’avais mes raisons. J’ai déjà vécu la même situation auparavant. Ça remonte à il y a quelques années, j’étais sorti avec une fille de ma région alors que j’étais déjà à Paris, je l’avais rencontré de la même manière, lors d’une sortie en boite, on s’appelait tout les jours, je rentrais dans la région tout les weekends, je ne vivais pas très bien cette relation, j’étais en manque d’elle durant la semaine et lorsque l’on se voyait on avait qu’une peur, la fin du weekend. J’avais l’impression de mener une double vie sans le faire. Et un beau jour en arrivant chez elle, j’ai tout de suite compris, elle avait rencontré quelqu’un d’autres, je l’ai vu dans son regard dès qu’elle m’a ouvert la porte. Elle a commencé à me dire que notre relation ne pouvait pas fonctionner puis après quelques minutes, elle m’a tout avoué, c’était elle qui menait une double vie.

Ne voulant pas revivre ce genre de choses, nous ne nous sommes pas embrassé. Après avoir passé de longues minutes à danser, à rigoler, à se chercher, à se toucher, elle me prend par la main et m’emmène au bar. Il est temps de partir, l’écart entre nos visages a fondu comme les glaçons des verres de vodka qui coule dans nos veines. Elle me dit des mots gentils à l’oreille, elle me dit qu’elle n’a jamais rencontré quelqu’un comme moi, ça me renforce dans ce que je pense, si je l’embrasse et que je quitte la région le lendemain, ça fera du mal à plus d’une personne, elle en souffrirait aussi.

Elle dit qu’elle veut me revoir, je lui laisse rentrer la demande de contact facebook sur mon téléphone. Nos amis sont tous là nous prenons la route du retour, une pause à la boulangerie, un dernier regard, un au revoir et je rentre chez mes parents raccompagné par des amis. Je ne reviendrais pas dans la région avant plus d’un mois et avec les fêtes de fin d’années, il n’est même pas certains que je puisse la voir. On est dimanche, je suis de retour dans mon appartement, la nuit est tombée depuis quelques heures sur Paris, j’ai l’impression d’avoir fait ce qu’il fallait, ce qui était le mieux pour nous deux mais je me sens coupable, coupable pour une raison qui m’échappe. Ma solitude doit me jouer des tours!

Photo de pure illustration venant de Flickr Tous droits réservés par halea isabelle kala

Facebook a du bon

4 Nov

Les jours passent, je repense souvent à cette fille, je me dis qu’elle est cool et j’ai vraiment hâte de la revoir. Ce que beaucoup présente comme le problème de notre époque va me rendre très heureux, mon iphone vibre, elle m’a ajouté à ses amis Facebook. Voulant paraître détaché, j’attendrais quelques heures avant de l’accepter. Je sais c’est nul. On échange pas plus que ça, dommage…

Une nouvelle soirée est l’occasion de voir mes amis qui me l’ont présenté. A peine arrivées, elles me parlent tout de suite de cette fille. Je commence à croire que mon craquage a été visible. Elles me demandent comment je l’ai trouvé, si elle me plaît, les questions fusent, un peu trop, je pense rapidement qu’elle a demandé de mes nouvelles, leurs questions sont vraiment insistantes, il y a forcément quelque chose de cacher derrière tous ça. Ou peut-être ce n’est que mon imagination…

Le jeudi suivant arrive rapidement, ça fera bientôt une semaine que l’on s’est rencontré. Nos amies communes se chargent d’organiser un after. Je l’ai revu, trop peu malheureusement. Beaucoup de monde était là, on n’a pas pu beaucoup se parler, cette soirée m’a un peu déçu. Malgré cette soirée loupée, j’ai hâte de la revoir, vivement la prochaine!

Une belle rencontre

3 Nov

J’ai vu cette fille pour la première fois, il y a quelques semaines. Des amies l’avaient amené avec elles à la pendaison de crémaillère d’un ami. Elle ne connaissait personne à la soirée, on s’est très peu parlé, elle me semblait plutôt fermée. A la fin de cette soirée, elle ne m’avait pas du tout marqué, pour dire vrai, j’avais même conclu avec une autre fille pendant cette soirée.

La semaine suivante, je recroise cette fille lors d’une autre soirée. La soirée est très différente, nous sommes en plus petit comité, on se parle beaucoup plus. Là c’est le jour et la nuit, elle est hyper pétillante, drôle, intéressante. Beaucoup de choses fusent dans ma tête, ai-je mal jugée cette fille? Était-elle juste réservée, en retrait comme elle ne connaissait personne? La soirée va durer, nous quittons le bar qui nous servait de point de rendez-vous et partons en boite. La soirée continue comme nous l’avions commencé, j’apprécie de plus en plus cette fille. J’aime chaque chose que je découvre sur cette fille. La nuit continue, personne ne voulant qu’elle se termine, on choisit de prolonger la soirée chez moi, un petit after, on danse, on continu de danser en jouant à la Wii, tout le monde est heureux, personne ne veut que cette nuit se termine. Il fait vite, trop vite, jour, 9h du matin, le sérieux nous rattrape, la nuit s’arrête enfin, malheureusement. Nous flirtons, nous cherchons, rien ne se passera ce soir, pour reprendre la série à la mode « Bref. J’ai rencontré cette fille. »