Le blues du lundi matin

14 Nov

Ma rencontre du weekend occupe mon esprit, je suis dans les transports et je n’ai qu’elle en tête, comme tout comportement mélancolique normal, j’écoute ma playlist la plus sombre, en voici un extrait:

C’est Beth Gibbons – Mysteries, ce titre est un extrait de la BO des poupées russes, ce passage du film est pour moi l’un des plus tristes du cinéma français, j’en ai les larmes aux yeux rien qu’en y repensant mais pendant ce temps, je ne pense plus à elle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :